Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 10:52

Marl Le Chevrier

Année : 2015.

Auteur : Rodrigo Arramon

Editeur : RROYZZ.

Genre : Fantasy.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Un jeune noble avec pour seule fortune un château en ruines, un équipement rouillé et une chèvrerie.
Une princesse, septième enfant d’un roi, qui selon la coutume, doit vivre dans le dénuement le plus total.

La Tradition va les réunir.
«Après tout, servir de chaperon à une princesse, cela ne doit pas être plus difficile que l’élevage de chèvres, non ?»

Et pourtant, dans l’ombre, une menace se fait de plus en plus présente, bouleversant l’ordre établi. Et la vie de Marl le chevrier va basculer.

 

 

Extrait

----------------------------------------------------

Il se souvenait avec plaisir de cette fillette avec qui il jouait dans les ruines pendant que les adultes discutaient. Il admira une dernière fois le trône veiné de pourpre et se mit en marche. Au fil de ses pas, il prit conscience qu’il n’avait pas hésité une seconde. Se pouvait-il que la lignée de sa famille, depuis Toïm Le Sauveur, n’ait été maintenue que pour aboutir à cet instant ? Il contourna un rocher et laissa son regard errer sur la vieille forteresse. Tant de gestes transmis, tant de légendes contées en ces murs, tant d’honneur à porter au nom des siens ! Non, il n’avait pas hésité et il sut que, lorsque la citadelle serait hors de vue, il abandonnerait son costume de chevrier pour endosser celui de Marl, Protecteur du Royaume. Toïm avait été héroïque, il le serait à son tour, bien des siècles après lui. Comme lui, il irait jusqu’au cœur du royaume prendre en charge la septième enfant du roi à sa majorité, celle par qui tout pouvait arriver. Si la légende disait que l’enfant portait en elle l’espoir d’une vie meilleure pour tous, tous chuchotaient aussi tout le mal qu’elle pouvait réveiller. Marl avait élevé des chèvres par centaines. Nul doute qu’il parviendrait à venir à bout d’une donzelle de 17 ans. Il connaissait tant de légendes transmises par son père, mais il se refusa d’y penser. Il en aurait bien le temps lors du très long chemin qui l’attendait.

 

Ma critique

---------------------------------------------------

Découverte fort sympathique, d’un auteur qui mérite d’être connu. Ici, nous sommes plongés dans un univers fantasy ou les héros et héroïnes vont se révéler hors du commun. Au premier abord, on  pourrait croire que la tâche qui incombe à Marl va être simple, mais il va vite comprendre qu’il s’est mis dans un beau « merdier ». On va de surprises en surprises dans un univers très riche, ou on veut en savoir plus. L’écriture et l’histoire vont très vite lors de la lecture : vers les dernières pages on a du mal à croire que 20 ans sont passés. Mais c’est le héros principal « Marl » qui m’a vraiment plu, contrairement à beaucoup d’autres livres de fantasy, Marl à une certaine nonchalance qui casse le mythe du chevalier, et j’ai adoré. Le passage avec la rencontre du Dragon Royal est juste épique et j’ai bien rigolé. On s’attache aussi aux autres personnages par leurs histoires, leurs territoires… Certains passages sont pleins de rebondissement auquel le lecteur ne s’attend pas et c’est sincèrement bien ficelé. J’ai juste eu du mal avec la fonction des pierres amarantes mais là c’est mon côté maman qui parle.

 

Bref, tout cela pour dire que Marl le Chevrier est le premier tome des « Chroniques des Territoires » et que cela a été une agréable découverte. J’espère, juste en apprendre un peu plus sur les ancêtres de Marl dans les prochains tomes. Ah oui, ma mention spéciale va aussi au personnage de « Arstène » car c’est le genre de personnage féminin que j’aime énormément dans ce genre d’histoire.

 

Repost 0
Published by Fauve - dans Littérature
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 15:48

 

Sorceleur - Le dernier voeu -  Andrzej Sapkowski

Année : 1993.

Auteur : Andrezej Sapkowski.

Editeur : Bragelonne.

Traducteur : Laurence Dyèvre.

Titre Original : Ostanie Zyczenie.

Genre : Fantasy.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Geralt de Riv est un homme inquiétant, un mutant devenu le parfait assassin. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur  gages à la hauteur, et Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un sorceleur. Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne aux charmes vénéneux, un troubadour paillard au grand cœur… et, au terme de sa quête, peut être réalisera-t-il son dernier vœu: retrouver son humanité perdue.

 

 

Extrait

----------------------------------------------------

Mon premier monstre, Iola, était chauve et avait des dents particulièrement laides, toutes gâtées. Je l'ai rencontré sur la grand-route, ou associé avec des monstres collègues, des soldats pillards, il avait arrêté une charrette de paysans et en avait fait descendre une fillette qui pouvait avoir treize ans, peut-être même moins. Ses copains retenaient le père de la fille pendant que le chauve lui arrachait sa robe en hurlant que l'heure était venue pour elle de savoir ce qu'était un homme. Je me suis rapproché, j'ai mis pied à terre et dit au chauve que pour lui aussi, l'heure d'apprendre ce qu'était un homme avait sonné. Je me trouvais très spirituel. Le chauve a lâché la gamine et s'est jeté sur moi avec une hache. Il était très lent, mais coriace. Il a fallu deux coups pour qu'il tombe. Les coups que je lui ai portés n'étaient pas spécialement nets, mais ils étaient je dirais, très spectaculaires, au point que les copains du chauve ont pris leurs jambes à leur cou quand ils ont vu ce qu'un glaive de sorceleur pouvait faire d'un homme...

 

 

Ma critique

---------------------------------------------------

 

Cela fait un bail que je n’avais pas posté sur mon blog ou ici. Je débarrasse un peu la poussière et autres… Allez, pour changer une critique sur un livre qui a été ensuite adapté pour faire la saga d’un jeu vidéo « Witcher ». Car de nos jours c’est plutôt le contraire, c’est le jeu vidéo qui fait plein de produits dérivés…

 

Je n’ai pas fait entièrement la saga des jeux vidéo « Witcher », j’ai fait le 3ème opus. Lors, de ma partie, l’univers de cette saga m’a fasciné par l’histoire, les personnages et le bestiaire… Du coup, je voulais absolument me plonger un peu plus dans cette univers, et il n’y avait que les livres.

 

Je n’ai pas été déçu. On plonge directement dans l’univers du « Sorceleur ». Pour aider certains on peut dire que nous sommes en pleine période du Moyen Age. Rajoutez les monstres, les contes de notre enfance très sombres, des personnages ni tout blancs, ni tout noirs, des femmes qui n’ont pas des conditions de vie idéale… Andrezej Sapkowski a beaucoup pioché dans l’univers de J.R.R Tolkien, mais pas que, car il mélange le folklore Polonais et Slave, et même, les contes de nos enfances mais de manière sombre. Certains reconnaitront lors de leurs lecture les références à « Blanche neige et les sept nains » mais aussi à « La Belle et la bête »

 

Ce qui me faisait un peu peur, c’est de savoir si une personne qui n’avait jamais touché aux jeux pouvait arriver à plonger dans l’univers du « Sorceleur » ? Car, si je vous dis « kikimorrhe », « Brouxe », « Noyeur », ça ne vous parle pas. Ceux qui ont fait les jeux, savent directement de quoi il s’agit : des monstres. Dans le livre, l’auteur réussi à nous faire des descriptions des monstres sans pour autant être pompeux. Attention, je ne dis pas que l’écriture est simpliste, au contraire, mais c’est un mélange subtil. Et on me dit dans l’oreillette que David Gemmell utilise le même procédé… Oui car bon, l’auteur ne va pas vous faire des pages et des pages de descriptions sur le paysage, sur un personnage, un monstre… Cela change énormément des autres livres que j’ai pu lire d’auteurs Russes et Polonais (En plus, ils ont la fâcheuse tendance à avoir la réputation de faire des livres dépressifs). Pour vous dire, dans le chapitre « Le dernier vœu », j’avais l’impression d’être dans une pièce de théâtre…

 

Pour en revenir au sujet de mon précédent paragraphe, qu’importe si vous avez fait les jeux ou pas, vous ne serez pas perdu. Au contraire, j’aurai tendance à dire qu’il vaut mieux avoir lu les livres avant d’attaquer les jeux. Car ici, on apprend véritablement pourquoi Géralt s’appelle « Le boucher de Blaviken ». Pourquoi aime-t-il autant la compagnie de Jaskier ? Son lien avec Yennefer ? L’auteur par le biais de flash-back nous explique cela… Et moi, c’est ce que j’attendais dans ce livre, des réponses…

 

Bref, j’ai adoré et dévoré le premier tome, et je ne compte pas m’arrêter là.

 

 

Repost 0
Published by Fauve - dans Littérature
commenter cet article
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 12:34

 

Un article toujours attendu à chaque nouvelle année : le spécial Top and Flop de l'année qui vient de passer (Vous retrouvez celui de 2013, 2012, 2011 et 2010 en cliquant sur l'année)... Certains liens vous mènerons sur SensCritique et aussi sur mon blog. Certes l'article vient tard avec un planning chargé qui risque pas de s'arranger durant les prochains mois ^^". Et je vous souhaite par la même occasion une très bonne année 2015 ;)

 

 

Le Top And Flop De 2014

 

 

 

 

Le Top And Flop des films. 

 

Le Top (Sortie en salle en 2014) :

Veronica Mars

X-Men : Days of Future Past

Edge of Tomorrow

Divergente

Sin City : J'ai tué pour elle

Le Labyrinthe

The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros

Captain America : Le Soldat de l'hiver

12 Years a Slave

 

Le Flop. (Sortie en salle en 2014) :

Lucy

300 : La Naissance d'un Empire

 

 

Le Top And Flop de l'animation.  

 

Le Top (Sortie en salle en 2014) :

Minuscule : La Vallée des fourmis perdues

 

 Le Flop.  (Sortie en salle 2013) :

Hein ?! Bah surtout c'est que j'ai vu qu'un anime cette année XD

 

 

Le Top And Flop des série. 

Le Top (En tenant compte des saisons de 2014 et nouvelle série de la même année) :

Penny Dreadful

Klondike

Vikings

American Horror Story

Black Sails

The Walking Dead

Game of Thrones

Falling Skies

 

Le Flop : 

Helix

Justified

 

 

Le Top And Flop des albums (Musique -  Sortie en 2012).

Une année qui fut marqué par la musique de jeux vidéo et de séries.

 

 

Le Top And Flop des Jeux Vidéo.

(En Bonus La Pile De Jeux À Faire qui change souvent)

 

Le Top (Jeux vidéo sortie en 2014, sinon, j'aurai plus de place pour tout mettre XD) :

Dragon Age : Inquisition

The Walking Dead : Saison 2

Diablo III : Reaper of Souls

 

Le Flop (Jeux vidéo sortie en 2014) :

Hein ?! Non, certains non pas encore la note en dessous de 5/10 XD

 

 

Le Top And Flop des livres.

Euh... Je suis toujours sur Game of Thrones ^^"

(En Bonus La Pile De Livres À Lire)

 

 

Le Top And Flop des BD.

A part des artbook aucune.

(En Bonus La Pile De BD À Lire )

 

 

Le Top And Flop des comics.

(Voir au-dessus).

 

 

Le Top And Flop des Manga.

En Flop le dernier chapitre de Naruto shippuden ça compte ? XD

 

Repost 0
Published by Fauve
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 13:21

Joyeuses Fêtes !

Oh oui ! Je vous entends déjà derrière l’ordi dire : Eh Be ! Ça fait un baille !
C’est clair, avec mon nouveau travail, un planning hyper chargé, j’ai peu de temps pour faire des mises à jour sur mon blog (Et pourtant la liste des articles est longue) Faut dire aussi que la nouvelle mise à jour d’overblog, n’aide pas trop à se remettre dedans car c’est devenu un poil compliqué (Ou je veux dire plus chiant). Confirmer mes propres commentaires sur ce blog, la manip est devenu complétement ridicule, sans compter maintenant mettre une image ou autres…
Bref, j’espère qu’en 2015, j’arriverais à trouver du temps ou à m’arranger dans mon planning sinon ce blog va devenir vraiment fantôme !
 
En tout cas, je vous souhaite de passer de très bonnes fêtes de fin d’année et que du bonheur !!!!
 
Et pour finir une chanson du dernier jeu que je suis entrain de jouer (Bah quoi c'est bien mon métier XD) Le thème de Sera dans Dragon Age Inquisition :
 

 
 
See you space cowboy…
Repost 0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 09:06

[JEUX VIDEO] Mirror's Edge

 

Mirror's Edge est un jeu vidéo d'action-aventure développé par le studio suédois DICE et édité par Electronic Arts. Le jeu a été annoncé le 10 juillet 2007 et est sorti sur PlayStation 3 et Xbox 360 en novembre 2008. Une version Windows est sortie le 13 janvier 2009. Mirror's Edge est basé sur le moteur UnrealEngine 3 et sur un nouveau système d'éclairage, développé par Illuminate Labs en association avec DICE.

 

 

Sortie : 2008.

Genre : Plates-formes, action-aventure à la première personne.

Mode de jeu : Solo.

Support : PS3, Xbox 360, PC et iOS.

Editeur : Electronic Arts.

Développeur : DICE.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Après un grave accident, Faith reprend du service. Pour se remettre en jambe, elle livre un paquet à Céleste, une coéquipière, mais la police la poursuit. Elle parvient à s'échapper en s'accrochant au train d’atterrissage d'un hélicoptère de la télévision.

 

Alors qu'elle attend chez Merc, le coordinateur des Messagers, elle surprend un appel de police indiquant une attaque dans les bureaux de Robert Pope, un ami de leurs parents et candidat favori aux prochaines municipales. Kate, la sœur jumelle de Faith, est sur les lieux, car Pope l'avait appelé pour une urgence. En arrivant sur place, Faith trouve sa sœur devant le cadavre de Robert Pope. Dans la main du corps, elle trouve un bout de papier, sur lequel est inscrit "Icarus". Malgré les forts soupçons qui vont peser sur elle, Kate préfère rester sur place. Elle prie Faith de s’enfuir au plus vite, de l'aider à découvrir la vérité pour l'innocenter. Deux femmes aux métiers radicalement opposés (Kate fait partie de la police et Faith est un Messager), qui ne s'étaient plus vues depuis des années voient leurs vies mêlées sur le Fil du Miroir.

 

 

Ma critique

 

----------------------------------------------------

A ne surtout pas jouer si vous êtes sous antidépresseurs.

 

Trophée : 22%

 

Ah cette critique, je sais d’avance que je vais me faire luncher en vue du succès du jeu… Et donc, avant toute chose, je tiens à préciser que j’ai joué sur PS3

 

Pour mettre dans l’ambiance, vous êtes dans un monde qui a une politique quasi Totalitaire. La population est surveillée par téléphone, sur internet, par caméra dans les rues et sur les toits. Seul, un groupe d’irréductibles résiste en passant par des Messagers qui livrent des paquets en passant par les toits (Le nouveau service postal XD)… On incarne l’un d’eux, la meilleure : Faith, qui va se retrouver dans une sale affaire.

On se dit : Chouette ! Ça va être génial ! On va transporter des paquets, prendre n’importe quel chemin avec une histoire qui tient bien la route… On déchante, très vite. Non seulement on ne fera qu’une livraison car ensuite on passe directement à l’intrigue, mais en plus les chemins seront très linéaires suivis de courses et de sauts. Rajouter à cela un scénario très téléphoné, ou au bout de quelques minutes on sait qui est qui… Mais je suis du genre tenace, je continue ce que j’ai commencé.

 

 

[JEUX VIDEO] Mirror's Edge

 

Donc, je vais parler de ce qui m’a plus dérangée et qui a failli me faire faire une crise de nerf (MDR !) Le Game Play

Le fait d’utiliser très peu les touches X, Carré, Triangle, O sur un jeu de PS3 et une 1ère pour moi… Pour faire les sauts, ce sera la touche [R1] ce qui pose quelques problèmes d’adaptation aux joueurs habitués à la touche X pour le saut. Oui donc, je reprends, au début, on a le droit à un tutoriel qui permet de comprendre les touches et les actions à faire, mais voilà qu’arrive un exercice, ou je ne comprends pas trop ce qu’il faut faire mais je le réussi sans comprendre comment… Dans ma tête : Oh Bordel, ça va être quelques choses XD… Mais ce n’est pas grave, on continue.

Les premières missions, aucun problème, quelques sauts loupés mais ça va encore… Mais ‘fallait se douter qu’à un moment tout allait se compliquer… Pas le temps de reprendre son souffle, on passe son temps à courir, sauter, courir, sauter. Vous me direz à la base c’est le but du jeu.

Le problème est que lorsqu’on arrive en phase de combat, c’est le gros bordel et je pèse mes mots XD. On est prise en pleine fusillade, on cherche le chemin de la sortie, car là, comme par hasard, aucun signe visuel pour l’indiquer. Donc, il faut appuyer sur O pour recentrer la caméra et indiquer la sortie (Oui c’est bien O et pas une autre touche)… Sauf que votre perso va faire un demi-tour, se retrouve face à face à un ennemi et vous crevez comme une grosse merde… Donc, Game over, veuillez recommencer, sauf que les sauvegardes automatiques sont merdiques. On se retrouve, quelques pas en arrière juste avant la fusillade devant un parcours de sauts ou vous êtes morts plus de 10 fois mdr ! Du coup, je me suis dit : Allez on baisse le niveau en facile. Ah bah tiens, il y a l’option « Sans ennemi » ?! Quel est intérêt du jeu alors @-@ Donc je garde facile « avec ennemi ». Le changement ? Presque rien… XD

J’ai loupé des sauts x fois, je suis morte x fois, je me suis retrouvée x fois en arrière par rapport à ce que j’avais déjà parcouru… Donc à un moment, c’est bien gentil 5 min, mais à la fin, une envie soudaine vous prend : de jeter la manette par la fenêtre XD. Mon homme lui en regardant le jeu me disait : « Je ne sais pas comment tu fais, j’aurai déjà revendu le jeu. » Mais oui, mais je suis tenace XD

 

[JEUX VIDEO] Mirror's Edge

 

Donc voilà, ce qui peut être frustrant devant un tel jeu. D’ailleurs pourquoi faire une version de Tomb Raider à la 1ère personne si on ne voit pas ses pieds quand on saute -_- Hein ?! Vous m’expliquez ? Oui, je sais c’est innovant, mais il y a quelques petits trucs à revoir…

 

[JEUX VIDEO] Mirror's Edge

 

Alors, maintenant parlons du graphisme, car bon l’histoire déjà est décevante, le Game Play ce n’est franchement pas pour moi…Et bien le graphisme, pour ceux qui connaisse la carte « Labo » en multi sur Uncharted 3, et bien c’est la même chose sauf que tout est blanc… Oui, oui c’est la même chose XD Mirror’s Edge, certes, se passe dans un univers avec une politique extrême mais une ville, ça à de la vie. Ici, c’est trop propre, trop blanc, aucun tag, aucune affiche et pour le coup aucune couleur verte est présente (Espoir) donc les arbres sont blancs… Ca fait froid, limite une ambiance dans un hôpital… Un graphisme vraiment limite et lorsque celui-ci est un poil plus travaillé et bien on n’a pas le temps de regarder pour contempler, c’est en pleine séance de fusillade et donc c’est repartie mon kiki : Courir/Sauter/Courir/Sauter/Louper saut/Mourir/Recommencer/Courir/Sauter… Et les cinématiques, façon « Foot de rue » (Je n’arrive pas à trouver le nom du DA qui pourrait se rapprocher du graphisme) si on peut dire... Je suis d’accord, c’est original mais franchement à part Faith qui est bien travaillée graphiquement, Celeste par exemple à une mâchoire de camionneur, faut pas déconner ! Ils ont tout misé sur l’héroïne, ok, je peux comprendre, mais les autres on sait déjà très peu de choses sur eux et en plus graphiquement ils ne sont pas tops. Pourtant dans les bonus sur les illustrations, ça claque... mais juste les illustrations… Et puis parlons de la sœur jumelle à l’héroïne, excusez-moi du peu : Mais c’est quoi cette flic ?! Sérieux, la scène finale m’a bien fait rire…

 

[JEUX VIDEO] Mirror's Edge

 

Et pour fini la musique, presque inexistante pendant les phases du jeu à part : entendre son souffle et les Hi ! Oh ! Alors qu’une musique zen, je n’aurai pas dit non mdr ! Surtout que cela irait très bien avec les décors…inexistants.

 

Bref, j’arrête d’être méchante, ce jeu n’était vraiment pas fait pour moi. Ce n’est pas ma came comme on dit. Je peux comprendre que certains ont adoré, d’ailleurs peut être que sur PC, j’aurai été plus à l’aise que sur PS3. Ah oui, avant de conclure, une anecdote, j’ai réussi à avoir le trophée « Comment te dire adieu », au début je me suis dit : C’est le nombre de fois que je suis morte XD Ah mais non pas du tout, c’est le signe de provocation en plein combat. Le hic, c’est que je n’étais pas en plein combat et que je ne sais même pas comment j’ai fait lol ! Donc pour le pourcentage des trophées, vous l’aurez compris, je n’ai pas rejoué au jeu, il est reparti en boutique. Enfin, bref ma note :

6

Repost 0
Published by Fauve
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 08:45

"Couvrez-ce"

Couvrez-ce

Repost 0
Published by Fauve - dans Photographies
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 09:21

Un article toujours attendu à chaque nouvelle année : le spécial Top and Flop de l'année qui vient de passer (Vous retrouvez celui de 2012, 2011 et 2010 en cliquant sur l'année)...  Certains liens vous mènerons sur  SensCritique et aussi sur mon blog. Certes l'article vient tard avec un planning chargé et un temps qui n'a pas trop arrangé la donne. Et je vous souhaite par la même occasion une très bonne année 2014 ;)

 

[JEUX VIDEO] Uncharted Trilogie

 

Le Top And Flop des films.  

 

Le Top (Sortie en salle en 2013) :

Star Trek Into Darkness

Insaisissables

Fast and Furious 6

Iron Man 3

World War Z

Pacific Rim

Hunger Games : L'Embrasement

Elysium

Le Hobbit : La Désolation de Smaug

Lone Ranger : Naissance d'un héros

Cloud Atlas

Wolverine : Le Combat de l'immortel

 

Le Flop. (Sortie en salle en 2013) :

Thor : Le Monde des ténèbres

My Movie Project

La Stratégie Ender

Man of Steel

Die Hard : Belle journée pour mourir

After Earth

Django Unchained

Riddick

Oblivion

 

 

Le Top And Flop de l'animation.   

 

Le Top (Sortie en salle en 2013) :
Monstres Academy

 

 Le Flop.  (Sortie en salle 2013) :
Les Croods

Hôtel Transylvanie

 

 

Le Top And Flop des série.  

Le Top (En tenant compte des saisons de 2013 et nouvelle série de la même année) :
Defiance
Vikings
Hannibal
American Horror Story
The Walking Dead
Dr House
Le Trône de fer : Game of Thrones

Falling Skies

Sons of Anarchy

 

Le Flop :  
Grey's Anatomy.(J'ai lâché)
Dexter

 

 

Le Top And Flop des albums (Musique -  Sortie en 2012).

Une année qui fut marqué par la musique de jeux vidéo.

 

 

 

Le Top And Flop des Jeux Vidéo.

(En Bonus la pile de jeux à faire)

 

Le Top :
Fallout 3 - Game of the Year Edition
Fallout : New Vegas

Uncharted trilogie

Game of Thrones : Le Trône de Fer

Diablo III

Remember Me

Tomb Raider

The Last of Us

Dishonored

The Ratchet & Clank Trilogy

The Tomb Raider Trilogy

 

Le Flop :
The Elder Scrolls V : Skyrim

Darksiders : Wrath of War

 

 

Le Top And Flop des livres.

Euh... J'en ai lu qu'un, ça compte ? XD

(En bonus la pile de livres à lire)

 

 

Le Top And Flop des BD.

A part des artbook aucune.

(En bonus la pile de BD à lire)

 

 

Le Top And Flop des comics.

(Voir au-dessus).

 

 

Le Top And Flop des Manga.

A part, les mêmes que l'année dernière voir au-dessus.

 

Repost 0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 16:36

Passe un grand coup de balai, oui, beaucoup de poussière par ici… Il faut dire que depuis aout je suis pas mal débordée et rien que pour le début de l’année 2014 l’agenda commence à être chargé. J’espère que j’aurai du temps en cette nouvelle année pour me remettre un peu plus à la photo. En tout cas, voici celle faite à ce jour :

 

Je vous souhaite de passer d’agréables fêtes de fin d’année. Je reviendrais l’année prochaine (La blague bien pourrie) pour mettre à jour mon blog car la liste d’attente des critiques de livres, jeux vidéo et films est un peu longue à mon goût mais je vais essayer de trouver le temps (Surtout m'habituer à la nouvelle mise à jour d'overblog >.>). Et puis n’essayez pas de voler les cadeaux du Père Noël ça ne fonctionne pas, la vidéo pour preuve :

 

Repost 0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 10:00

[JEUX VIDEO] Uncharted Trilogie

 

Uncharted (littéralement : Inexploré) est une série de jeux vidéo de type action-aventure créée par le studio américain Naughty Dog et éditée exclusivement sur PlayStation 3, PlayStation 4 et PlayStation Vita par Sony Computer Entertainment.

 

 

Sortie: 21 mars 2012.

Genre : Action-aventure, Tir objectif.

Mode de jeu :Solo, Multijoueur en ligne (12 joueurs), co-op en ligne

Support : PlayStation 3.

Editeur : Sony Computer Entertainment.

Développeur : Naughty Dog.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Nathan Drake, accompagné de son compère, Victor Sullivan, parcourent le monde entier à la recherche de trésors. Certains des objets de valeur qu'il recherche ont appartenu à son ancêtre, Francis Drake. Les pays et régions que Nathan Drake a traversé sont : l'Amazonie, le Pacifique, l'Himalaya, le Népal, Bornéo, Rub al-Khali, l'Iram, Londres, la Syrie, le Yémen, la Colombie et la France.

 

 

 


Ma critique

----------------------------------------------------

Le frère jumeau de Lara Croft !

 

Trophées Uncharted Drake’s Fortune : 82 %

Trophées Uncharted 2 : Among Thieves : 65 %

Trophées Uncharted 3 : L’illusion de Drake : 56 %

 

 

A l’heure où j’écris ma critique, cela fait belle lurette que j’ai fini le jeu. J’ai découvert le jeu grâce à un pote qui m’a dit : « Le 2 est spectaculaire ! Fonce ! » Faut dire que j’avais quelques appréhensions, j’ai un peu de mal avec la visée libre. Après avoir joué à "Tomb Raider Reboot" et DL la démo d’Uncharted, me voilà propriétaire de la trilogie d’Uncharted. Je pouvais écrire un pavé sur la trilogie sur le game play et autres. Mais je me suis permis de faire plus court comme je parle de 3 jeux.

 

Si j’écris dans le titre « Le frère jumeau de Lara Croft », c’est qu’il y a beaucoup de similitudes. On pourrait dire que Nathan Drake est la version masculine de Lara Croft. D’ailleurs, on le sait, les deux franchises se piquent mutuellement les idées. Mais n’allez pas croire que c’est une pâle copie sans intérêt de Tomb Raider. Les apparences sont toujours trompeuses….

 

Ici, le joueur incarne Nathan Drake, un chasseur de trésor expérimenté. Nate pour les intimes parcourt le globe en quêtes d’épaves légendaires et de trésors oubliés. Il a tellement soif d’aventure que ce n’est pas forcément le trésor en lui-même qui l’intéresse. Peut-être aussi parce qu’il descend de Sir Francis Drake, le célèbre corsaire anglais du 16ème siècle.

 

[JEUX VIDEO] Uncharted Trilogie 


Uncharted Drake’s Fortune :

Le tout premier de la trilogie. Nate vient de découvrir un document vieux de 400 ans qui le conduit sur la piste légendaire El Dorado. Mais les choses tournent mal et Nate se retrouve isolé sur une île pourchassé par des mercenaires.

 

Le jeu est très linéaire, toujours se passant sur l’île, le joueur doit survivre à des fusillades, résoudre des énigmes et parfois mener des courses-poursuites. Dans le principe, c’est vrai qu’on retrouve beaucoup d’éléments similaires à la saga Tomb Raider, même à y trouver des trésors et reliques…

Mais ce qui fait largement la différence, c’est le héros, un grand sens de l’humour. Ces anecdotes lorsqu’il est seul ou en compagnie, laisse au joueur l’impression que Nate nous parle. Nate a beaucoup d’amis aussi (Quelques fois peu recommandables), contrairement à Lara qui est plus solitaire. Dans l’aventure, le joueur sera aidé par ses compagnons de route, Victor Sullivan toujours sa main sur son magnum, avec un humour douteux et Elena Fisher, une journaliste qui s’est retrouvée dans ce beau merdier mais faites gaffe, elle n’aime pas qu’on la fasse attendre (Cette gifle XD)…

 

Coté game play, simple et efficace, récupération d’armes, munitions, lancer de grenades. Dans une ambiance très réaliste mais attention NaughtyDog aime mettre une touche de fantastique dans ces histoires. Le premier jeu ne permet pas de juger encore de toutes les capacités que NaughtyDog peut avoir.

 

[JEUX VIDEO] Uncharted Trilogie 


Uncharted 2 : Among Thieves :

Nate est de retour dans une expédition à la recherche de la légendaire vallée de Shambhala dans l’Himalaya. Il n’est pas seul sur le coup puisqu’un criminel de guerre en fuite (Complétement cinglé !) est aussi de la partie même si ce dernier semble chercher bien plus que les trésors de la mythique cité perdue.

 

Alors, ici, excusez-moi, mais on passe d’un jeu linéaire à quelques choses de grandiose ! On est complétement en immersion dans ce jeu, tellement le scénario, la mise en scène, nous fait croire qu’on est au cinéma et qu’on joue le héros. On est en plein cœur d’un gros film hollywoodien, ou le héros se balade dans des endroits magnifiques avec des fusillades spectaculaires. Le héros prend plus d’ampleur, plus de charme et le joueur est envahi par diverses émotions tout le long du jeu. Les énigmes sont plus complexes, les fusillades beaucoup plus dures avec ce criminel de guerre fou au basque. Les amis de Nate beaucoup plus approfondis tant à leurs caractères, qu’à l’aide qu’ils apportent. Ça apporte un certain challenge au joueur par moment. Je me souviendrai, Oh combien de fois, j’ai dû recommencer la scène du train avec l’hélicoptère. Même si le joueur s’énerve, on se dit que c’est hallucinant d’avoir pensé à ça ! Nate garde toujours son humour qui permet par moment de temporiser l’ambiance et de faire rire le joueur.

 

Bref, j’ai adoré, tant pour le game play, le scénario, les mises en scènes. Bon, oui, j’ai dû quand même vers la fin, choper une soluce sur le net n’arrivant pas à finir le jeu XD

 

[JEUX VIDEO] Uncharted Trilogie 


Uncharted 3 : L’illusion de Drake :

Notre héros est sur la piste de l’Atlantide des sables. En passant par Londres jusqu’au mystérieux déserts du Moyen-Orient. Et vous devrez relevez le plus grand défi de votre vie.

 

Pour ce dernier volet ma critique sera un poil plus long étant donné que NaughtyDog, nous offre quelques nouveautés, pour le mode multi-joueurs et coopération.

 

On retrouve Nate toujours plein d’humour mais avec un peu plus de maturité. La cinématique du début donne la note, on est plongé dans l’ambiance d’un film. Et cette fois, on découvre le passé de Nate et de Victor. Le chapitre 2 est un petit bijou tant pour l’originalité que l’histoire. On s’immerge avec délice dans cette nouvelle intrigue, nouveaux paysages, nouveaux compagnons (Gros coup de cœur pour Charlie qui est le portrait de Jason Statham !). Mais avec quelques petites défauts, des compagnons parfois gênant lors des fusillades, un rythme ou des fois on se dit : Encore ! Alors qu’on aimerait souffler un peu et des énigmes simples ou plutôt si au bout de quelques minutes on n’y arrive pas, un compagnon va nous donner un indice. Mais sincèrement c’est du chipotage, car malgré tout, on reste toujours dans une ambiance prenante et digne d’un film. Le joueur arrive à avoir des angoisses en se disant : Tout cela va mal finir ! Drake irait-il trop loin pour découvrir la vérité ? Le final du deuxième opus, ne lui a pas servi de leçon ? Mais ici, le final est juste magnifique, pleine de bons sens ! Et on se dit : Enfin !!!!

 

Et en même temps, j’attends avec impatience, le retour de Drake pour Uncharted 4 (Voir la bande annonce).

 

Niveau préférence, je préfère le deux, peut-être parce qu’il y avait beaucoup plus d’ennemis. Même si ici, la barre est encore haute niveau fusillades et décors.

 

[JEUX VIDEO] Uncharted Trilogie


Si, j’ai passé beaucoup d’heures sur ce dernier jeu, c’est tout simplement pour le mode coopération et multi-joueurs. Mon mari et moi, avons largement apprécié le mode coopération (C’est plus cool de jouer à deux !) avec une nouvelle histoire et des cinématiques uniques pour ce mode. Après une journée de travail, cela vide bien la tête…

Et le mode multi-joueurs même si cela fonctionne souvent par équipe, ce sont les fou rires avec les autres joueurs ou lorsqu’un ami nous rejoint dans la partie. « Le Labo » est vraiment un petit bijou et on comprend que Naughtydog a beaucoup d’humour ainsi que les clins d’œil à ses anciens jeux.

Bon, j’avoue, ça va un temps, car à la fin, on connaît les répliques auto de certains personnages (Je te vois, j’arriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiive !) ou la musique. Et pour atteindre le niveau prestige 5, il faut s’accrocher, même si c’est très plaisant de retrouver les cartes du monde ou Drake a évolué durant la trilogie. Seul bémol, le prix des cartes multi-joueurs : Arrêtez de nous prendre pour des vaches à lait !!! Le prix équivaut au double du jeu si on prend tout @_@

 

Bref, une trilogie surprenante, digne des plus gros blockbusters d’Hollywood, des personnages attachants, une mise en scène et un scénario soigné, une musique (J’avais oublié de parler d’elle !) qui est tip top. Franchement rien à dire, Naughtydog nous prouve qu’il peut faire un très bon jeu d’un style Hollywoodien  autant que dramatique avec son dernier "The Last of Us". Malgré quelques petits défauts, ce jeu est de qualité, un petit bijou qu’il faut absolument découvrir !

 

Mes notes respectives pour les jeux :

 

Uncharted Drake’s Fortune : 6

Uncharted 2 : Among Thieves : 10

Uncharted 3 : L’illusion de Drake : 9

 

Repost 0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 10:00

[JEUX VIDEO] Dishonored

 

Dishonored est un jeu vidéo en vue subjective qui propose d'adapter son gameplay en fonction de la philosophie du joueur, soit brutale (le jeu devenant alors un jeu de combat en vue subjective), soit discrète (le jeu prenant alors des tournures de jeu d'infiltration), soit entre les deux. Le jeu a été développé par le studio lyonnais Arkane Studios puis édité par Bethesda Softworks en 2012 sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC.

L'un des leitmotiv du jeu est la vengeance.

 

Sortie: 9 octobre 2012.

Genre : Tir subjectif-infiltration.

Mode de jeu :Solo.

Support : PlayStation 3, PC (Windows), Xbox 360.

Editeur : Bethesda Softworks.

Développeur : Arkane Studios.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Dunwall est une ville fictive d'inspiration victorienne dans un style steampunk qui a développé son commerce et sa technologie sur la pêche de baleines et le raffinage de leur huile. Dans cette ville frappée par une terrible épidémie de peste, le joueur incarne Corvo Attano, le protecteur personnel de l'impératrice Jessamine Kaldwin.

 

Celui-ci assiste impuissant à l'assassinat de cette dernière, puis à l'enlèvement de la dauphine, Emily Kaldwin, et se retrouve désigné bouc émissaire de cet assassinat, qui se révèle bien vite être un complot politique. Aidé par un groupe de résistants au Régent, Corvo décide de sauver Lady Emily et de se venger de ceux qui lui ont fait du tort, tout en rétablissant la vérité et la situation.

 

 

 

 

 

Ma critique

----------------------------------------------------

La vengeance est le remède à tous les maux.

 

Trophées : 31 %

 

Ah ! Un FPS, tellement rare pour moi… Pour ceux qui me connaissent, j’ai horreur du FPS, toujours l’impression de louper quelques choses. J’aime beaucoup quand je vois mon personnage. Alors, un jeu en FPS, ce n’est pas ce que je porte le plus dans mon cœur et la plupart de ces jeux sont tout simplement des jeux de shoot… Les préjugés…

Alors, lorsqu’on me fait tester Dishonored, je fus agréablement surprise. Faut dire que la bande annonce à l’époque m’avait bien interpellée mais le fait que cela soit en FPS m’avait bien reboutée. Mais passé outre tous ces préjugés, me voilà donc partie dans cette aventure… Avec, je dois le dire quelques appréhensions et un temps adaptation avec la caméra.

 

Le joueur incarne Corvo Attano, protecteur Royal de l’Impératrice Jessamine Kaldwin. Dans un univers steampunk, l’histoire se déroule à Dunwall, une ville baleinière frappée par une peste dévastatrice. Qu’est ce qui pourrait arriver de pire ? Tout simplement, le meurtre de l’Impératrice et que vous êtes accusé de son assassinat ! Le seul moyen pour vous en sortir reste de trouver les investigateurs de ce méfait. Mais par quel moyen ? Mettre la ville à feu et à sang ou jouer dans l’ombre… Votre destin est entre vos mains et la vengeance est le remède à tous les maux.

 

[JEUX VIDEO] Dishonored


Voilà déjà, mes premières pensées pour ce jeu. Il est très difficile de le mettre dans une catégorie FPS : oui, RPG : oui… Mais pas que… Ici, ce ne sont pas le peu de discours qui auront des conséquences mais vos actes.

 

Parlons graphisme, bon si on compare aux derniers jeux sortis effectivement aucune comparaison possible. On est plongé, ici, dans l’univers Steampunk, les codes vestimentaires, les lieux, l’ambiance et même les Tallboys… Tout cela sous fond d’une épidémie qui fait des ravages… Vous l’aurez compris l’univers est riche et le joueur à chaque balade en bateau se permet de regarder à l’horizon. Le choix de la musique est judicieux donnant un coup de speed au joueur par moment sans compter les bruits de pas des fameux Tallboys.

 

Coté game play, c’est là que tout est intéressant. Votre personnage grâce à une « Entité » qui n’est ni bon, ni mauvais, va obtenir des pouvoirs que le joueur pourra améliorer grâce à des Runes et des Charmes d’os. Mais aussi, des armes qu’il pourra améliorer en fonction de l’argent récupéré. Avec le menu déroulant du joystick ou les touches rapides, c’est franchement très pratique pour la sélection. Pour l’épée, elle sera toujours dans votre main droite. Libre à vous de tout utiliser… ou pas.

 

[JEUX VIDEO] Dishonored


Pour le reste, cela se joue par chapitre dans un lieu différent avec une mission. Votre objectif : tuer une cible, bah oui, faut pas oublier vous êtes devenu un assassin. Mais libre à vous de la tuer ou non. De vous faire voir ou pas. Et c’est là que tout devient captivant, dans chaque mission un objectif principal et facultatif. Mais avec diverses méthodes pour y arriver. Libre au joueur d’y aller en mode bourrin (Comme j’ai fait en tuant presque tout le monde) ou choisir d’y aller comme une ombre sans se faire repérer (Et croyez-moi, ce n’est franchement pas évident). Les personnages de l’histoire vous proposeront deux méthodes pour votre objectif, la seconde étant toujours non létale. Mais vos actes auront des conséquences, le cœur dans la main vous dira la vérité !

 

Quant à l’histoire qui recoupe un peu comment le joueur compte s’y prendre, vous apprendrez bien sur la vérité au fur et à mesure de votre progression. Et j’avoue qu’on prend tellement plaisir à jouer que le changement radical à la seconde moitié du jeu refroidit grandement. C’est franchement bien trouvé. L’histoire peut sembler simple, les missions presque toujours répétitives, mais les lieux, la manière de jouer cassera largement ce côté qui peut sembler linéaire.

 

[JEUX VIDEO] Dishonored


C’est un jeu auquel je jouerais une deuxième fois avec plaisir, rien que pour accéder à des endroits mais d’une manière différente et voir quelles conséquences cela peut avoir dans l’histoire.

 

Mon seul bémol, serait le nombre de documents trouvés dans les chapitres. On a l’impression, par moment, de passer son temps à lire. Certes cela nous permet dans apprendre un peu plus sur l’univers qui nous entoure, mais pour le coup, j’aurai préféré un système à la Fallout 3 ou FNV.

Concernant la fin, mon deuxième petit bémol, je m’attendais à quelque chose de plus poussé, trop rapide à mon gout pour un scénario aussi riche.

 

Bref, un jeu qui offre son lot de surprises, très agréable. Et qui laisse le joueur avec un arrière-gout de « revenez-y » en se disant : Et si j’avais fait ça ?

 

8

Repost 0

Le Territoire de Fauve

Il y a actuellement



Visites totales :

 

 

 

 

Fauve - Photographie - Flickriver