Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 10:00

Un article toujours attendu à chaque nouvelle année : le spécial Top and Flop de l'année qui vient de passer (Vous retrouvez celui de 2010 et de 2011 en cliquant sur l'année)...  Certains liens vous ménerons sur le forum de Baywin, sur  SensCritique où je centralise énormément mes critiques maintenant et aussi sur mon blog.

Le Top And Flop des films. 

 

Le Top (En tenant compte d'une note de 10/10 et sortie en salle en 2012) :

 

Le Flop. (En tenant compte d’une note de 0/10 et sortie en salle en 2012) :

 

Le Top And Flop de l'animation.  

 

Le Top (Sortie en salle en 2012) :

 

 Le Flop.  (Sortie en salle 2012) :

 

Le Top And Flop des série. 

 

Le Top (En tenant compte des saisons de 2012) :

 

Le Flop : 

 

Le Top And Flop des albums (Musique -  Sortie en 2012).

 

Le Top :

 

Le Flop :

Je tiens beaucoup à mes oreilles.

 

Le Top And Flop des Jeux Vidéo.

 

Le Top :

 

Le Flop :

  • Legendary (Aucune critique tellement c’était décevant XD).

 

Le Top And Flop des livres.

 

Le Top (En tenant compte d'une note de 10/10) :

 

Le Flop :

 

Le Top And Flop des BD.

 

Le Top (En tenant compte d'une note de 10/10) :

 

Le Flop :

Aucune en dessous de 5/10.

 

 

Le Top And Flop des comics.

 

Le Top (L’unique de 2012 XD) :

 

Le Top And Flop des Manga.

 

Le Top (Surtout les séries en retard) :

 

Le Flop :

 

Repost 0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 10:00

 

LittleBigPlanet 2, aussi appelé LBP 2 est un jeu vidéo de plates-formes développé par Media Molecule et édité par Sony Computer Entertainment.

Son slogan est « Un jeu de plate-forme. Une plate-forme de jeux. »

En version originale : « A plateform game. A plateform FOR games. ».

Le jeu peut être joué avec le PlayStation Move1

 

 

Sortie: 19 janvier 2011

Genre : Plates-formes, éditeur de niveau.

Thème : Aventure, création.

Multijoueur : 1 à 4 joueurs - Jeu en ligne (4 joueurs).

Support : PlayStation 3.

Editeur : Sony Computer Entertainment.

Développeur : Media Molecule.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

L'histoire se passe après les évènements de LittleBigPlanet, et de sa version PSP. Un aspirateur de 1300 volts, nommé le "Négativitron", apparaît dans Craftworld ("patchwork monde" en français) et aspire tous ses habitants, dont Sackboy (vous), le héros. Larry Da Vinci, chef du groupe « The Alliance », vient au secours de Sackboy. The Alliance et Sackboy doivent arrêter le Negativitron avant qu'il ne détruise Craftworld.

 

 


 

 

 

Ma critique

----------------------------------------------------

Trophées = 26 % (Toujours en cours d’évolution).

 

Pourquoi parler du 2 ? Tout simplement parce que le 1, je ne l’ai pas fini.(Si quelqu’un au passage à une solution pour faire le niveau « Le collectionneur » sans perdre de vie au niveau de la roue métallique, je suis preneuse).

 

Ici, on retrouve notre petit sackboy qui doit sauver patchwork monde envahi par le Negativitron. On retrouve les mêmes principes que le 1. Nous avons toujours notre Pod, on garde les mêmes décors de notre Pod, si on a le premier jeu en notre possession. Se rajoutent d’autres costumes et objets dans notre popit en fonction de notre évolution dans l’histoire. Les touches ne changent pas non plus.

 

Quelles sont donc les nouveautés ?

 

Ici, on pourra utiliser le grappin, tirer avec le créateurator, utiliser des animaux, saisir et soulever des objets (même un autre sackboy) et nous avons aussi une histoire, car dans le 1, il est juste question de visiter les pays une réelle histoire de fond. Certains défis et VS donnent aussi un côté arcade qui est bien plaisant. Le côté le plus sympa dans ce jeu est la possibilité de jouer à deux, c’est plus fun ! Contrairement au 1, jouer à deux permet une vision de la caméra plus pratique et les niveaux sont mieux pensés pour 2 joueurs ou plus.

 

Le mode histoire se termine très vite en mode 2 joueurs (Je ne compte pas : la collecte des objets et les niveaux sans perdre de vie). Chaque niveau à sa propre spécialité en fonction des nouveautés. Mon niveau préféré est celui de l’usine avec ces petits sackbot qui nous suivent partout (même si c’est chiant pas moment XD). Et il y a aussi de belles références à Star Wars et un très bon choix de musiques.

 

Le mode créer (Ma lune) (Oui car la grande spécialité et la renommée de ce jeu c’est la possibilité de créer son propre niveau et de le mettre en ligne pour les autres joueurs), rien ne change dans le fonctionnement mais beaucoup plus de possibilités.

 

Le changement sur les autocollants, c’est quand, en fonction des niveaux, certains autocollants à mettre sur un interrupteur permettent de faire le niveau d’une autre manière. Cela permet aussi de collecter d’autres autocollants qu’on ne pouvait pas atteindre la 1ère fois.

 

Malgré que le jeu soit très fun et que l’on passe de très bons moments à deux. Il y a beaucoup d’inconvénients :

 

  - Déjà le fait de mettre le jeu, automatiquement, je suis déconnectée du net. Le problème est qu’il y a 15 patches que je ne peux pas télécharger. Et donc impossible aussi de jouer en ligne avec la communauté. Je ne sais pas d’où vient le problème mais sur les autres jeux que j’ai actuellement, je n’ai aucun souci.

 

  - Des niveaux sont disponibles avec PlayStation Move, hors je n’ai pas l’outil pour pouvoir faire ces niveaux.

 

  - Certains niveaux en mode histoire offrent la possibilité d’être plusieurs pour collecter des autocollants. Donc, on ne peut pas finir le mode histoire à 100 % sans dépendre d’autres joueurs. Chose dommage pour ma part ! J’aime bien jouer à un jeu sans dépendre de quelqu’un d’autre.

 

Donc, un jeu très bien pour deux, très fun avec pas mal d’éclats de rire mais qui dépend trop de la communauté Little Big Planet. Ce qui est vraiment dommage !

 

26 % en trophées, c’est donc justifié par le fait qu’il faut être plusieurs pour obtenir certains trophées. D’où ma note qui peut paraitre sévère.

 

6

Repost 0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 10:00

Prince of Persia : Les Sables oubliés est un jeu vidéo développé et édité par Ubisoft. Il est sorti le 18 mai et 20 mai 2010 sur PlayStation 3, Xbox 360, PlayStation Portable, Wii et Nintendo DS en Amérique du Nord et en Europe respectivement. La sortie sur Windows a été décalée pour juin 2010. Nouvel épisode de la série Prince of Persia, le jeu reprend l'histoire de Prince of Persia : Les Sables du temps (contrairement à son prédécesseur qui avait pris une nouvelle direction). L'histoire se situe entre Les Sables du temps et L'Âme du guerrier.

 

 

Sortie: 20 Mai 2010

Genre : Action, plates-formes.

Thème : Aventure, Fantastique.

Multijoueur : Non.

Support : PlayStation 3, Xbox 360, Windows, PlayStation Portable, Wii et Nintendo DS.

Editeur : Ubisoft.

Développeur : Ubisoft Montréal, Québec et Casablanca.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Côté scénario, le Prince quittera pour un temps les terres d'Azad pour se rendre dans le royaume de son frère. Ce dernier est visiblement en proie à de grosses difficultés puisque le palais royal est assiégé par une puissante armée. Malik, le frère du prince décide alors, pour vaincre ses ennemis de libérer l'armée de Salomon, une puissante armée légendaire qui, selon Malik, pourrait facilement éradiquer l'envahisseur. Malheureusement, il se révèle que l'armée n'obéi pas à Malik et se retourne plutôt contre lui. Le prince recevra alors des pouvoirs du temps comme le retour dans le temps et la visualisation du passé qui permet de revoir l'endroit comme il était avant. Il utilisera des capacités comme courir sur les murs, grimper et utiliser les éléments pour vaincre le grand Ratash et libérer le royaume du joug de l'armée des sables.

 

 

 

 

Ma critique

----------------------------------------------------

Trophées = 94 %.

 

Il n’y a pas à dire, ça fait du bien d’avoir une bonne console pour avoir des jeux d’une qualité graphique impressionnante. Ici, on retrouve notre jeune prince dans un nouvel opus situé avant « Prince of Persia : L’Ame du guerrier » de la trilogie. Il va retrouver son frère Malik qui est envahi par un ennemi puissant. Malik va réveiller la puissante armée du roi Salomon sauf que cette dernière va se retourner contre eux n’étant pas celle qu’elle prétend. Elle va transformer le peuple en statues. Et nous voilà encore parti sauver un royaume, le prince est aidé de la reine Razia de la tribu des Djinn, elle seule connaît le moyen d’arrêter Ratash un puissant Djinn qui fut enfermé par le roi Salomon.

 

Pour le game play, c’est très appréciable de bouger dans un décor superbe. Les créateurs du jeu se sont fait plaisir ! Sans compter les nouveaux pouvoirs du prince : certes, nous avons toujours le pouvoir du temps, mais se rajoute le pouvoir de solidification (Le gel de l’eau), le pouvoir de l’éclair (Traverser rapidement un lieu), le pouvoir de mémoire (Restaurer une partie de la ville détruite) et d’autres pouvoirs encore comme givre, tornade, flamme et pierre. Tous ces pouvoirs font que, je ne le cache pas, il faut appuyer sur beaucoup de touches et surtout s’armer de patience. On retrouve le prince fidèle à lui-même, parlant seul sur les situations où il se trouve, donnant le sourire au joueur sauf qu’à l’approche du dénouement le prince parle peu, prenant conscience du choix qu’il va devoir faire. Un gros coup de cœur pour le combat final et le moyen d’atteindre ce niveau : j’ai adoré !!!! Et tout le long du jeu, j’avais l’impression que le Dahaka aller faire son come-back !

 

Quelques bonus s’offrent aussi à nous : on peut jouer dans une arène, elle permet l’obtention de certains trophées manquant. Uplay permet aussi de débloquer encore des bonus notamment un thème pour la PS3, mais aussi de pouvoir jouer avec Ezio (« Assassin’s creed : Revelations »).

 

Etant fan de la trilogie (voir critique -->ICI<--), je ne pouvais être que satisfaite de ce jeu, même si mon seul regret est que c’est trop court et chaud d’utiliser moult touches en fonction de l’endroit où l’on se trouve. J’ai aussi bien aimé la manière du prince de pouvoir grimper sur un mur (Même méthode que dans « Tomb Raider Underworld »). La musique aussi est très bien choisie, mais mon coup de cœur sera toujours celle de « Prince of Persia : L’âme du guerrier ».

 

Si, je n’ai que 94 % en trophées, c’est que je n’ai pas réussi à vaincre 2 fois Ratash sans prendre de coup (Peut être une autre fois !).

 

Bref, un très bon jeu ; graphiquement rien à redire, sauf trop court pour le coup.

 

8

Repost 0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 10:00

"L'espoir a les yeux brillants"

[PHOTO] L'espoir a les yeux brillants

Repost 0
Published by Fauve - dans Photographies
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 10:00

Année : 1981.

Auteur : Bernard Lenteric.

Editeur : Edition n°1 Olivier Orban.

Genre : Thriller.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Sélectionné parmi les meilleurs romans par toute la presse, La Nuit des enfants rois se déroule à toute allure, comme un merveilleux film, d'où l'on sort ébloui.

Cela se passe, une nuit, dans Central Park, à New York : sept adolescents sont sauvagement agressés, battus, certains violés. Mais ces sept-là ne sont pas comme les autres : ce sont des enfants-génies. De l'horreur, ils vont tirer contre le monde une haine froide, mathématique, éternelle. Avec leur intelligence, ils volent, ils accumulent les crimes parfaits. Car ces sept-là ne sont pas sept : ils sont un. Ils sont un seul esprit, une seule volonté. Celui qui l'a compris, Jimbo Farrar, lutte contre eux de toutes ses forces. A moins qu'il ne soit de leur côté...

Alors, s'ils étaient huit, le monde serait à eux et ce serait la nuit, la longue nuit, La Nuit des enfants rois.

 

 

Extrait

----------------------------------------------------

"Il a, comme les six autres, toutes les apparences d'un gosse ordinaire. Mais attention.

 Attention !

 L'un d'entre eux est comme un serpent lové, ignoré, endormi. Qui n'attaquera pas si on ne l'attaque pas.

 Pas lui.

 Lui attaquera, de toute façon, et il n'est plus très loin d'en avoir aujourd'hui la possibilité. Si son corps n'a que quinze ans d'âge, son cerveau ridiculiserait celui de n'importe quel adulte. Il porte en lui trop de haine et de désespoir accumulés au fil des quelque dix années précédentes, à attendre.

 Ou alors il faudrait un miracle.

 Le miracle s'est produit.

 A cette seconde, il s'unit dans les Sept, y fusionne, s'y trouve. Pour la première fois, il vit. Une joie étouffante pour lui, qui n'a jamais éprouvé d'amour, même filial.

 Le miracle."

 

 

Ma critique

---------------------------------------------------

Pour l’anecdote, j’ai lu le livre à 15 ans. Et comme j’avais regardé l’animation dernièrement qui se basait du livre « The Prodigies » (Voir la critique ici), je voulais replonger dans l’univers de Bernard Lenteric avec un œil adulte. Ma mémoire tenait-elle toujours la route sur les souvenirs qui me restaient de l’histoire. Le livre m’avait marqué à l’époque pour le contenu très osé par moment mais aussi par le génie machiavélique de ces enfants. J’avais fait une critique très méchante pour l’animation que je maintiendrais d’ailleurs. Bernard Lenteric était un visionnaire (Le livre date des années 80) : oubliez le coté pouvoir spectaculaire de l’animation… Les enfants sont des génies de l’informatique et vont faire des détournements de fond d’une manière impressionnante avec des meurtres qui glacent le sang. Rajoutez à cela un côté sombre, malsain par moment avec des adolescents qui s’ouvrent à la sexualité et au monde des adultes et vous avez ce livre. On est plongé dans leur monde comme si nous étions des pions sur un échiquier et qu’ils s’amusaient avec nous. Un livre qui mérite d’être lu. On peut retrouver par moment la même trame que la saga « Les fourmis » pour le coté des énigmes. Une référence en littérature, enfin surtout pour moi. Un livre qui montre le passage de l’adolescence à l’âge adulte avec toute la haine qu’un adolescent peut avoir en pleine crise.

 

10

Repost 0
Published by Fauve - dans Littérature
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 10:00

Année : 2011.

Auteur : Philip Carter.

Editeur : France loisir avec l’autorisation des Editions Robert Laffont.

Traducteur : Dominique Haas.

Titre Original : Althar of Bones.

Genre : Policier, Thriller.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Aux origines, au plus profond de la Sibérie.

Un secret ancestral, protégé par une lignée d'élues, convoité par des hommes prêts à tout pour se l'accaparer.

 

De nos jours, en Californie.

Quand Zoé découvre qu'elle est la nouvelle héritière de cette lignée, il est trop tard. Les tueurs l'ont déjà identifiée et sont à ses trousses. Le temps presse : lancée dans une incroyable course-poursuite à travers le monde, elle doit déchiffrer énigmes et mystères afin de retrouver le secret, avant qu'il ne tombe entre de dangereuses mains. Dans sa quête, elle sera aidée par un agent spécial. Mais est-il vraiment son allié ?

Une élue ne peut faire confiance à personne ...

 

 

Extrait

----------------------------------------------------

Camp de prisonniers de Norilsk, Sibérie, URSS.

 Février 1937.

 

Lena Orlova vit les loups. Ils rôdaient à la limite de la nuit, juste hors de portée des projecteurs, la queue basse, frôlant la neige.

Elle pressa le pas, ses bottes de feutre dérapant sur les ornières gelées de la route. Le froid était terrible. Son haleine formait un nuage de buée devant son visage, et l’air semblait crisser comme du papier au moindre mouvement brusque.

Elle ne remarqua le corps qu’au moment où elle faillit le heurter. Il était accroché par les talons au montant de la porte du camp, tout nu, les mains liées dans le dos avec du fil de fer, la tête tournée sur le côté, les yeux mi-clos. Au-dessus des pieds, attachés de la même façon, elle vit qu’ils avaient cloué une pancarte portant une inscription en lettres rouge vif : ON NE S’ÉVADE PAS DE NORILSK.

La porte du poste de garde s’ouvrit à la volée. Elle se retourna d’un bloc, le cœur battant la chamade.

Lena, espèce d’imbécile, arrête de sursauter comme ça ou ils vont soupçonner que tu mijotes quelque chose avant même d’avoir commencé.

Un homme portant l’uniforme bleu du NKVD sortit du poste de garde et tendit la main en claquant des doigts.

« Papiers. »

Lena fouilla dans la poche de sa veste molletonnée à la recherche de sa carte d’identité et de son permis de travail. À l’instant où elle les tendait, un coup de vent fit osciller le cadavre accroché au poteau. Dans le noir, les loups se mirent à hurler.

 

 

Ma critique

---------------------------------------------------

Un soi-disant livre d’un auteur de Best-Seller sous un pseudonyme. J’ai cherché au début me basant sur certaines théories trouvées sur le net et puis j’ai laissé tomber au fur et à mesure de ma lecture, ne trouvant pas et déçu si cela venait de tel ou tel auteurs à cause de l’histoire… Au début ça promettait que du bon. Un secret gardé par une lignée de femme et on traverse plusieurs époques. Tout semblait parfait, des énigmes, des courses poursuites palpitantes…Mais voilà, il faut bien une histoire d’amour dans une telle histoire et tout se complique. La lecture devient trop simpliste sans aucune originalité. Sans compter les passages de partie de jambes en l’air sur le capot d’une voiture avec des descriptions trop fleur bleue. Ça commençait un brin à me lasser. Compter à cela deux faits historiques revisités. Bon, faire des thèses sur ce genre de fait ne me dérange pas. Mais le soi-disant meurtre/viol de Marylin Monroe, j’ai trouvé que c’était entacher un personnage historique qui a bien souffert déjà et j’ai trouvé ça de trop ! Sans compter que la scène laisse un sentiment de malaise tellement c’est malsain. Un livre qui offre une histoire originale sur le fond mais souffre de quelques ficèles vues et revues ce qui gâche une telle histoire. Bref, déçue pour le coup !

 

 5

Repost 0
Published by Fauve - dans Littérature
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 10:00

Encore un dessin sans prétention, d'il y a quelques semaines...

 

 

Repost 0
Published by Fauve - dans Dessins - 3D
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 10:00

"Suivre les étoiles"

[PHOTO] Suivre les étoiles (Triptyque)

Repost 0
Published by Fauve - dans Photographies
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 10:00

J'ai un peu repris le crayon, il y a quelques semaines pour se détendre et Grôchat a fait la colo.

 

[COLLAB] Grôchat et Fauve.

Repost 0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 10:00

"Avoir la force"

[PHOTO] Avoir la force

Repost 0
Published by Fauve - dans Photographies
commenter cet article

Le Territoire de Fauve

Il y a actuellement



Visites totales :

 

 

 

 

Fauve - Photographie - Flickriver