Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2019 4 06 /06 /juin /2019 09:14

Days Gone est un jeu vidéo d'action-aventure de type survival horror développé par SIE Bend Studio et édité par Sony Interactive Entertainment, sorti le 26 avril 2019 sur PlayStation 41,2.

 

Il se déroule dans un contexte apocalyptique dans le nord-ouest des États-Unis

 

 

Sortie: 2019.

Genre : Action-aventure, survival horror.

Mode de jeu : Solo.

Support : PS4.

Editeur : Sony Interactive Entertainment

Développeur : SIE Bend Studio.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Jeu d'aventure en monde ouvert, Days Gone nous emmène dans un monde apocalyptique. Deux ans après une pandémie qui a ravagé la planète, Deacon St John, ancien biker, essaie tant bien que mal de survivre suite à une tragédie personnelle. Essayant de renouer avec son passé, il devra aider plusieurs survivants tout en affrontant des hordes de mutants, pillards et autres créatures sauvages.

 

 

 

 

Ma critique

----------------------------------------------------

« Burn this town de Battleme »

 

Trophées : 100 %

 

Ce jeu, je l’attendais avec impatience, tout en ayant une petite appréhension. Ayant fini RDR2 et Odyssey, j’avais peur de tomber sur une déception dû à une longueur de temps jeu et une carte grande mais vide…

Et en fait, non pas du tout, j’ai vraiment adoré mais vraiment ! Grosse surprise pour moi-même en fait !

 

Pour le petit résumé, on incarne « Deacon St John », un biker qui porte l’écusson 1%, qui lors d’une épidémie, laisse sa femme rejoindre un camp de réfugiés. Deux ans après les évènements, Deacon va avoir des nouvelles qui vont tout chambouler, sa femme est-elle toujours en vie ?

Et donc au fur et à mesure de notre progression dans l’histoire en débloquant des zones, nous découvrons l’univers de « Days Gone », non sans rappeler « The Walking Dead » et « Son of Anarchy » Et c’est là qu’ils ont assuré contrairement avec les derniers jeux sortis : chaques personnages a eu un scénario soigné. Chaque quête secondaire apporte quelque chose en plus dans cet univers. Fini, les quêtes à la « con » : Ma cousine a perdu son sac dans la boulangerie, tu peux me l’apporter stp ?... Non, ici comme déjà dit plus haut, chaque quête que vous faites, c’est « enfin » pour quelque chose d’utile.

 

 

Coté gameplay, on retrouve cette petite touche de « The last of us », pour l’ambiance certes, mais aussi le craft et l’infiltration. La gestion de la moto, vous fera pensez au jeu « Mad Max » car c’est le même système. Concernant les zombies, ils reprennent tout à fait les bases des jeux de zombies, certains évoluent en fonction de votre progression mais tout en ayant une explication « rationnelle » cette fois. J’avais juste l’impression par moment, de me retrouver dans « Dying Light » mais sans le coté ultra speed (Bon, d’un autre côté, j’ai joué en difficulté facile XD).

 

Graphiquement, c’est beau, très beau même pour le coté post apocalyptique, surtout la gestion de la météo. On appréciera de voir la neige tomber et de voir le paysage se transformer mais aussi que cela change le comportement des zombies. La musique est soignée et très bien choisie en fonction des évènements et des cinématiques. Coup de cœur pour le guitariste d’un des camps, j’ai apprécié ses chansons mais aussi le travail des développeurs, qui ont très bien modelés les accords.

 

Et oui, on apprécie d’incarner Deacon pour son coté râleur, vulgaire mais qui au fond de lui a un grand cœur. Et puis, j’aime bien son histoire (Je suis une fille hein) mais le mec fera tout pour retrouver sa régulière, c’est très beau et romantique.

 

Après, oui j’ai des points négatifs pour le jeu. Oui, j’ai eu des bugs : de son, de crash de console, de horde qui ne spawn pas… Mais pour ces bugs, je mettrais cela sur ma console qui arrive à saturation, avec un lecteur qui montre des signes d’extrême faiblesse, cela n’arrange pas les bugs… Mais, par contre, j’ai trouvé dommage, que certaines cinématiques ou quêtes secondaires s’enclenchent un peu n’importe comment… Par exemple, j’écoute un enregistreur du Néro, et c’est à ce moment-là, que je reçois un appel radio (Voir deux) … Du coup, c’est un peu le bordel à l’écran, faut suivre surtout quand vous mettez le sous titrage. Conclusion, après chaque quête, je faisais le voyage rapide, j’attendais avant de rentrer dans un camp. Pareil, je ressortais du camp pour enclencher les appels radios, pour éviter ce genre de chose. Bon après, quand on a compris le truc…

 

Donc, oui, j’ai adoré, je l’ai platiné, je l’ai fini à 100 %. Car, par exemple, je voulais savoir sur les enregistreurs du Néro qui était cette « Sinclair » qu’on entend à un moment dans notre radio (Pour ceux qui n’avais pas compris). Mais aussi finir tous les scénarios pour avoir la surprise lorsqu’on pense avoir fini le jeu, que non, en fait ce n’est pas fini. Car l’histoire de certains personnages continue et c’est cette écriture soignée que j’ai vraiment appréciée. Je ne parle même pas, de cette « fin cachée » comme certains l’appellent, qui m’a fait lâché un gros : NON !!!!. Enorme, les gars, moi je serais présente pour le second opus !!!!

 

Bref, je me répète (L’âge tout ça, tout ça…) mais sincèrement ça fait vraiment du bien de jouer à un tel jeu, franchement du bien. Gros coup cœur pour deux personnages du jeu, tout d’abord « Iron Mike » qui m’a fait penser à l’acteur « Dayton Callie » (SOA) mais surtout et je dirais surtout « Kouri », un officier et un gentleman jusqu’au bout !!!

 

Bon, je m’arrête là, j’écrirais des pages et des pages…

Ma note 10/10 et je le recommande grandement.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Peyrine 08/06/2019 10:12

ça à l'air cool ^^ quand je vois la couv et le pitch je comprends qu'il te plaise autant !! mais j'ai pas de ps4.. ^^'

Fauve 17/06/2019 09:37

Oh merci PP, je ne pensais pas que du monde passer sur mon blog encore ;) C'est gentil ;)

Le Territoire de Fauve

Il y a actuellement



Visites totales :

 

 

 

 

Fauve - Photographie - Flickriver