Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 08:30

Angel Sanctuary de Kaori Yuki

 

Angel Sanctuary (天使禁猟区, tenshi kinryōku) est un manga : un shojo de Kaori Yuki, initialement publié dans le magazine Hana to Yume.

Le manga traite de l'amour, la moralité de l'inceste, la nature de Dieu, et d'autres questions philosophiques.

 

"Le paradis perdu
Vous qui êtes capables de donner à un océan
la couleur du métal sombre
de transformer des forêts fertiles en désert arides,
de changer l'air pur en fumée noire
et d'embrasser le ciel,

vous êtes sur le point d'accomplir à nouveau
les noirs desseins de Lilith,
celle qui fut la première femme d'Adam
et qui devient femme pécheresse et fiancée de l'enfer,

et de reproduire la révolte de Lucifer,
celui qui était parmis les plus illustres dans le ciel.

Ecoutez les lamentations des êtres ailés..."

 

Histoire

----------------------------------------------------

Setsuna Mudô, seize ans, est follement amoureux de sa sœur Sara. À cause des règles sociales, il vit très mal cet amour interdit. Sa situation se complique quand interviennent deux démons, Kouraï et Arachnée, qui lui apprennent qu'il est la réincarnation de l'ange organique Alexiel, qui autrefois se dressa contre Dieu. Pendant ce temps Katan, un ange de très haut niveau, met la dernière touche à son projet de résurrection de Rochel, le frère d'Alexiel enfermé il y a bien longtemps par celle-ci après un combat acharné.

 

Angel Sanctuary de Kaori Yuki

 

Ma critique

----------------------------------------------------

Une saga bien connue que j’ai mis du temps à terminer. Ayant acquis la version Deluxe qui se compose de 10 tomes avec, dans chaque tome, des cartes postales et un dossier expliquant les références de Kaori Yuki.


Je suis très fan du trait de Kaori Yuki ; ses personnages sont à la fois androgynes, torturés avec un mélange de mécha. On sent bien son inspiration pour Hans Ruedi Giger (Le créateur d’Alien). Chaque planche est un régal, son travail sur les expressions de ses personnages est un bijou car le lecteur se laisse envahir par les émotions qui sont bien retranscrites. Son travail aussi de recherche sur l’architecture est impressionnant : rien que son Manoir Blanc, qui est la réplique du château de Chambord… et je note ses inspirations aux œuvres de Gustave Doré et l’art de la mise en scène.


Concernant l’histoire, qui n’est certes pas de tout repos, Kaori Yuki s’inspire de « La Divine Comédie » de Dante dans une version moderne avec, bien sûr, des références aux coutumes et légendes asiatiques. Les thèmes abordés dans le manga ne sont pas simple : inceste, viol, torture… Le lecteur, par moment, à un sentiment de malaise face à une telle histoire. Le fameux cliché des démons = méchants et anges = gentils n’est pour une fois pas mis dans une telle histoire. Ici, que cela soit Anges ou Démons, ils font plus humains dans leurs comportements avec leurs doutes, leurs peines, leurs joies mais aussi, pour certains, dénués de toute moralité, cruels et pourris jusqu’à la moelle. J’avoue que j’ai bien aimé l’idée. D’ailleurs pour ceux qui connaissent « Paradis Perdu », « X de clamp », on retrouve quelques similitudes.


Les personnages de l’histoire sont à la recherche d’une reconnaissance, être acceptés, aimés, avec leurs défauts et leurs qualités. Le lien qui les relie est le héros Setsuma Mudô qui est l’incarnation de l’ange salvateur, celui qui libérera le Paradis, l’Enfer et le Monde. La fin est pour moi très SF dans la composition, Dieu n’est qu’une machine qui suit un programme et la triste réalité est que les anges sont fabriqués dans une usine. Cela donne un aspect froid et dénoué de sentiment. On ressent là encore la touche de Giger à travers l’auteure. La fin sera une libération pour changer tout ça. C’est assez fort, même si par moment on en perd le fil avec l’intervention de l’Ange Alexiel à travers Setsuma.

A noter que, parfois, certaines réflexions dans le manga sont très poétiques, ce qui donne un peu de douceur devant une telle œuvre.


Bref, une très bonne saga mélangeant énormément de références religieuses et de mythologie à travers un trait vraiment magnifique de Kaori Yuki.

 

10

Partager cet article

Repost 0
Published by Fauve - dans Manga - Anime
commenter cet article

commentaires

Zazou-38 22/06/2010 18:27



Pas fan de manga mais ça a l'air passionnant. Bonne soirée, bises :0059:



Fauve 22/06/2010 18:36



Merci en tout cas Zazou de ta visite !


Et bonne soirée à toi aussi ;)


Bisous !



Le Territoire de Fauve

Il y a actuellement



Visites totales :

 

 

 

 

Fauve - Photographie - Flickriver