Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 08:30

[LIVRE] Les mains du miracle de Joseph Kessel.

Année : 1960.

Auteur :Joseph Kessel.

Editeur :France Loisir avec l'autorisation des Editions Gallimard.

Genre :Historique, Biographie Romancée.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Le Dr Kersten, de nationalité hollandaise, s’était spécialisé avant la guerre dans le massage médical. Il avait suivi des cours à Londres et reçu un enseignement secret venu du Tibet. Sa célébrité en fit le médecin de Himmler, le puissant chef de la Gestapo, qui devait devenir le second personnage du Reich.

Himmler souffrait de douleurs intolérables que seul Kersten parvenait à apaiser. Utilisant ce pouvoir miraculeux, le héros de cette histoire parvint à sauver de très nombreuses victimes politiques.

Cette aventure passionnante se déroule au milieu d’une Allemagne en folie, dont Joseph Kessel reconstitue les divers aspects.

 

 

Extrait

----------------------------------------------------

CHAPITRE PREMIER

L’ÉLÈVE DU DOCTEUR KÔ

 

La grande inondation qui ravagea la Hollande, aux environs de l’an 1400, emporta les ateliers et les fabriques où les Kersten, bourgeois opulents, faisaient filer la bonne toile des Flandres, depuis le Moyen Âge.

Après cette catastrophe, ils se fixèrent à Göttingen, en Allemagne de l’Ouest, y reprirent leur métier et rétablirent leur fortune. En 1544, lorsque Charles Quint visita la cité, Andreas Kersten faisait partie du conseil municipal et, pour récompenser son mérite, l’empereur, sans toutefois l’anoblir, lui donna des armes : deux poutres surmontées d’un casque de chevalier et semées des lis de France.

La famille continua de prospérer à Göttingen, encore cent cinquante ans. Alors vint le feu : un incendie la ruina sans appel.

Le XVIe siècle s’achevait. Il fallait des colons aux marches de Brandebourg. Le margrave Johann Sigismund, qui en était le souverain, accorda une centaine d’hectares aux Kersten. Ils y travaillèrent, paysans et fermiers, durant deux cents années. Le Brandebourg n’était plus qu’une province de l’Empire d’Allemagne, et le XIXe siècle approchait de son terme quand un taureau enragé tua, en pleine force de l’âge, Ferdinand Kersten, sur la terre que le margrave avait donnée à son ancêtre de Göttingen.

La veuve, laissée sans grandes ressources, mais avec une famille nombreuse, vendit la ferme pour s’établir dans la petite ville voisine où elle pensait qu’il lui serait plus facile d’élever ses enfants.

Le cadet de ses fils était agronome, mais il n’avait plus de terre qui lui appartint. Il chercha un emploi. Celui de régisseur lui fut offert dans les Pays baltes, qui faisaient partie de la Russie des tsars. Il obéit au destin qui poussait les siens toujours plus avant vers l’Est.

 

 

Ma critique

---------------------------------------------------

Ce que j'ai toujours trouvé intéressant, c'est de connaître d'un point vue historique la résistance côté Allemand. Ce livre m'a donné un aperçu. Mais je dois dire qu'à la fin d'une telle histoire on se pose énormément de questions. C'est comme si, à un moment, on remettait en doute l'écrit de l'auteur, ou plutôt les faits. Joseph Kessel a rencontré quelques années après la Seconde GuerreMondiale, le Docteur Kersten. Et par le biais d'interviews, de notes, de documents, il va raconter l'histoire incroyable de ce docteur. Imaginez un docteur soignant Heinrich Himmler, ReichFürher SS et responsable de la Gestapo. L'homme derrière Hitler, qui va faire trembler toute l'Europe. Le Docteur Kersten est le seul à pouvoir soigner Himmler. Et par le biais de ce long traitement, Kersten va trouver une faille et sauver des vies.

Le fond même de l'histoire est qu'on a un rapport entre un docteur et son malade. Himmler est décrit comme quelqu'un de chétif, peureux et il en devient au fur et à mesure un être pathétique. C'est assez paradoxal, je dois le dire, car on a vraiment du mal à y croire. De plus, cela nous permet d'avoir une approche du régime nazi qui fait franchement froid dans le dos. Une folie pure et dure. Et on s'imagine ce bon vieux docteur parmi ces fous à trouver un moyen de sauver des vies. Luttant sans cesse sans se faire démasquer : ruses, stratégies, sueurs froides et augmentant son réseau de la résistance comme il peut. A la lecture, on peut même comprendre que ce fameux docteur était en quelque sorte prisonnier…Il a eu beaucoup d'ennemis car certains voulaient le voir disparaître… Certains avaient compris qui il était vraiment… Je peux dire aussi que certaines scènes décrites font grincer des dents surtout les paroles d'Himmler. Par contre, d'autres scènes qui montrent souvent les moyens de stratégies de Kersten m'ont fait rire. (Le passage sur le jambon est vraiment excellent !)

 

J'aime beaucoup l'auteur aussi et je connaissais de lui "Le Lion", j'avoue que j'ai été surprise de le voir dans ce domaine, surtout parler de l'Allemagne. Ses descriptions en font un écrivain hors pair.

 

Et l'histoire donne un aperçu de la résistance qui est vraiment intéressant. Même si à la fin de la lecture on se pose vraiment beaucoup de questions. Imaginez aussi quelle était la stratégie de Kersten pour avoir sa correspondance d'amis qui appartenaient à la résistance : les lettres étaient envoyées au QG de Himmler car c'était l'adresse la plus sûre à l'époque. Pourquoi personne n'ouvrait les lettres ? Car tous simplement Kersten avait dit que c'étaient les lettres de ses maîtresses. J'ai trouvé cela très fort, une stratégie énorme ! Et en même temps, on se dit : Ce n'est pas possible…

 

Bref, un livre que je conseille fortement, ce n'est pas un livre avec des scènes de guerre. C'est une biographie romancée, l'histoire d'un médecin et de son malade.

 

10

Partager cet article

Repost 0
Published by Fauve - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Le Territoire de Fauve

Il y a actuellement



Visites totales :

 

 

 

 

Fauve - Photographie - Flickriver