Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 08:30

[LIVRE] Les 36 stratagèmes de (Auteur Inconnu)

Année : 1366 à 1610 - Parution 2007.

Auteur : Anonyme de fort doute sur TAN Daoqi.

Editeur : Rivages poche - Petite Bibliothèque.

Traducteur : Jean Levi.

Genre : Art et science militaires.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Les 36 Stratagèmes est un livre mystérieux. La légende veut que le mince opuscule émanant du milieu des sociétés secrètes antimandchoues de la fin des Ming, sur lequel s'appuient toutes les éditions, exégèses et traductions modernes, ait été, après une longue éclipse, redécouvert en 1941 chez un libraire de Chine du Nord.

Par la suite, l'ouvrage devait connaître de multiples tirages et devenir l'un des traités militaires les plus lus de la planète, avec L'Art de la guerre, de Sun Tzu.

 

Ce manuel peut être aussi utile dans toutes les situations de conflit auxquelles chacun de nous doit faire face.

 

 

Extrait

----------------------------------------------------

"Tchang Hsiun, assiégé dans Yong-hou Tch'ao, confectionna plus d'un millier de manequins en paille, les revêtit de vêtements noirs et les fit descendre le long de la muraille à l'aide de cordes. L'armée de Tch'ao décrocha contre eux une pluie de traits, si bien que les assiégés purent recueillir plus de cent milles flèches. La nuit suivante, Tchang répéta l'opération; les assiégeants se contentèrent de ricaner sans prendre aucune mesure de précaution. Tchang envoya cinq cents hommes résolus semer la désolation dans le camp ennemi, brûler ses tentes et pourchasser les fuyards sur plus de dix lieues."

...

"Alors que Kong Jong se trouvait assiégé, son général T'ai-che Ts'eu devait traverser les lignes ennemies pour chercher des renforts. Il imagina le plan suivant : la cravache à la main et l'arc en bandoulière, il sortit des portes escorté de deux autres cavaliers qui portaient les cibles, provoquant la stupeur tant parmi les assiégés que les assiégeants. Il gagna les remblais en bas des murs, y fit dresser les cibles et s'exerça au tir. Les flèches du carquois épuisées, il rentra dans la ville. Le lendemain il répéta l'exercice; seule une moitié des assiégeants se leva pour le regarder. Après plusieurs jours de ce manège, plus personne ne fit attention à lui. Un beau matin, ses préparatifs achevés et son déjeuner expédié, il enfourcha son cheval, piqua des deux et traversa les lignes adverses au grand galop. Avant que l'ennemi ait repris ses esprits, il était déjà loin."

...

 

"Le roi du Wei offrit au roi de Tch'ou une fille ravissante, dont il ne manqua pas de s'éprendre. Connaissant ses sentiments, son épouse, Dame Tcheng, lui manifesta l'amitié la plus vive, renchérissant sur le roi. Elle lui faisait don de ses plus beaux vêtements et de ses bijoux les plus précieux, la laissant choisir ceux qui lui plaisaient. Et le roi, ravi, disait: "Ah, sachant quel amour je porte à la nouvelle concubine, ma femme veut l'aimer plus encore que je ne l'aime ! N'est-ce pas admirable, c'est là l'attitude d'un fils pieux qui sert ses parents, d'un ministre loyal qui se dévoue pour son seigneur !".

Une fois sûre de n'être jamais soupçonnée de jalousie par son seigneur et maître, Dame Tcheng dit perfidement à sa rivale: "Le roi vous adore; mais votre nez lui déplaît. Quand vous vous présentez à lui, mettez donc la main devant pour le cacher; ce geste vous attachera le roi à jamais."

La pécore s'empressa de suivre le conseil de l'épouse. Chaque fois qu'elle se trouvait en présence du souverain, elle se mettait la main devant le nez. Le roi intrigué s'en ouvrit à sa femme:

- Pourquoi donc la nouvelle épouse se couvre le nez avec la main chaque fois qu'elle me voit ?

- Je ne saurais vous le dire.

Pressée par son époux, la rouée finit par lâcher:

- Elle dit que votre odeur l'incommode.

Le roi s'emporta:

- Alors, qu'on lui coupe le nez !

Comme Tcheng aux-belles-manches, de peur que le souverain ne revienne sur sa décision, avait au préalable chapitré les gardes pour qu'ils exécutent sans délai tout ordre de leur maître, ceux-ci s'empressèrent de sortir leurs épées et de trancher le nez de la favorite."

 

 

Ma critique

---------------------------------------------------

On peut considérer ce livre comme un fascicule d'informations supplémentaires du livre "L'art de la guerre" de Sun Tzu. Il concerne donc 36 stratagèmes beaucoup plus poussés que l'Art de la guerre. Le traducteur Jean Levi (même traducteur que pour l'Art de la guerre) nous livre les stratagèmes de cette manière ; il se compose de six cahiers : stratagèmes de la guerre victorieuse, stratagèmes de la guerre de résistance, stratagèmes de la guerre offensive, stratagèmes de la guerre confuse, stratagèmes de la guerre de conquête et stratagèmes de la guerre perdue. Chaque livre comporte donc différents stratagèmes ("Dictons" si on veut faire simple) en fonction des catégories avec une explication de l'auteur, des exemples de la situation et la description des hexagrammes.

 

Beaucoup peuvent se demander quel intérêt on peut avoir en lisant un tel livre. Déjà d'un point de vue historique, on apprend beaucoup sur l'histoire de l'Asie et les fameuses batailles, Lumière de la Raison est cité bon nombre de fois (Les trois Royaumes). Ensuite ce sont les exemples du traducteur qui sont une mine d'or et portent à réflexion, que cela soit pour la création d'un personnage de roman ou pour les hommes politiques. Tous ces exemples apportent une autre vision. Les exemples sont divers et variés est permettent de comprendre un peu plus chaque stratagème. Le seul inconvénient ce sont les explications des hexagrammes qui sont parfois lourdes et on en perd souvent le fil.

 

C'est un très bon livre mais il faut avoir lu quand même avant "L'Art de la Guerre" pour comprendre tout son sens. A découvrir pour ceux qui veulent changer de style de lectures.

 

7

Partager cet article

Repost 0
Published by Fauve - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Le Territoire de Fauve

Il y a actuellement



Visites totales :

 

 

 

 

Fauve - Photographie - Flickriver