Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 08:30

[LIVRE] Journal d'une femme en blanc d'André Soubiran

 

Année : 1963.

Auteur : André Soubiran.

Editeur : Kent Segep.

Genre : Roman médical.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Claude Sauvage, étudiante en médecine de 25 ans, achève à l'hôpital de Gennevilliers, près de Paris, l'année de « stage interné » qu'elle a passée dans le service de gynécologie et à la maternité de l'hôpital. Elle a choisi de se spécialiser en gynécologie afin de permettre aux femmes d'acquérir plus de dignité et plus d'indépendance vis-à-vis de l'homme - notamment grâce à la liberté de contraception. Au cours de sa dernière nuit de garde, Claude reçoit une jeune femme, Mariette, qui s'est fait avorter. Elle va tenter l'impossible pour la sauver de l'hémorragie, puis d'un tétanos très grave déclenché par des manœuvres abortives clandestines. Elle sera aidée, dans cette lutte difficile contre la mort, par ses camarades d'internat. Malgré ces efforts conjugués, Mariette meurt. Désespérée, à bout d'énergie, Claude est obligée d'aller se reposer chez sa mère, en Normandie, au Mesnil-en-Ouche. Les vacances se passeraient monotones, sous un pommier de l'enclos maternel, si le médecin du Mesnil-en-Ouche, le docteur Ferrières, ne lui proposait d'être la garde-malade de son cousin, puis de le remplacer pendant quelque temps auprès de sa clientèle. « Une femme en blanc», malgré ses diplômes, reste devant l'amour une femme comme les autres et les problèmes que le « docteur Claude Sauvage » s'est efforcée de résoudre pour tant de femmes deviennent soudain les siens avec une dramatique acuité. Elle va les affronter jusqu'à procéder, malgré la loi, à un avortement qui lui est demandé par une jeune femme effrayée par la rubéole contractée au début de sa grossesse.

 

 

Extrait

----------------------------------------------------

Devinant que ce deuxième après-midi serait pénible après une nuit de garde. Lachaux est venu passer un moment avec moi. Lui aussi a examiné Mariette, regardé les résultats des premiers dosages envoyés ce matin par la pharmacie de l'hôpital. Il s'est montré optimiste.

Mais après avoir bavardé quelques instants à voix basse, il s'est excusé de ne pas rester plus longtemps. Il avait un rendez-vous familial. Il m'a promis de repasser à la fin de la soirée.

Je suis restée seule devant ce long après-midi, qui allait se traîner dans la pénombre étouffante et suante de la chambre, où la lumière bleue mettait une fraîcheur imaginaire.

 

 

Ma critique

---------------------------------------------------

C'est un livre qui n'est pas de tout repos mais surtout qui change des types de lecture que j'ai lu depuis ces derniers temps. Il est très détaillé sur des termes médicaux et je peux vous dire que je préfère largement regarder Docteur House ou Grey's anatomy car dans ce livre et bien les descriptions sont très difficile à supporter notamment quand il parle du curetage. Ensuite, ce qui est extrêmement intéressant dans ce livre c'est les conditions de vie des femmes des années 60 et les conditions dans laquelle elles avortaient puisque c'était interdit, les techniques des "faiseuses anges" sont extrêmement barbares... Il vous montre aussi et cela m'a mis dans une colère noire et furax, comment le gouvernement Français été en retard par rapport aux autres pays, 100 ans de retard par rapport aux Japon, Angleterre et USA, la pilule contraceptive été légale ainsi que la création des plannings familiales. Nous non, une loi de 1920 interdisait l'avortement, et la pilule contraceptive, parce qu'à cause de la 1ère guerre il fallait repeupler la France, sans pour autant que le gouvernement Français construise des logements adéquates pour ce genre de famille nombreuses. Et puis tout le long du livre ont sens une "haine" des hommes, et je peux vous dire que franchement comment cela se décrit dans le livre, je comprends un peu cette haine. Quand on sait que le préservatif masculin été toléré pour empêcher d'attraper des MST, mais que le préservatif féminin été interdit. Qu'une femme au bout du quatrième enfant sa vie décroit aussi... Alors quand vous apprenez dans le livre qu'une femme de 26 ans en a déjà 7 gamins... Car on n'explique pas puisque c'est interdit d'éviter d'avoir plus d'enfant... Je peux vous dire qu'effectivement sa peut vous mettre furax, sans compter certains médecins qui ont une vision archaïque des relations sexuelle et les nouveaux médecins qui voyant ce qu'engendre des répétitions de grossesses, sans compter cas l'époque une femme enceinte qui été atteinte d'une rubéole, l'avortement été interdit... Tout le long du livre, tout les faits, les chiffres sont vraiment vrai, sauf l'héroïne qui représente ce que le médecin de l'époque été... Vers la fin du livre, vous avez l'avis de l'auteur et des médecins du conseil de l'ordre... Qui disait que l'avortement été chose pas facile, mais que des fois dans les conditions il fallait bien le faire... Vous verrez les chiffres du nombre d'avortement illégal accomplie, les complications et les conditions de vie de certains français... C'est vraiment bien détailler et extrêmement intéressant et cela vous montre comment grâce en partie à ce livre que l'avortement et la loi de 1920 du changer... Ainsi que la religion catholique et leurs visions de l'avortement... Ce livre date des années 60... Et dans le livre l'auteur le dis lui même il faudra des années et des années pour qu'enfin la femme puisse se libéré et qu'au lieu de faire des avortements l'éducation sexuelle soit très bien expliquer pour éviter dans arriver à une tel chose... Ainsi que la vision de la population... Car je peux vous dire que dans le livre on lit les superstitions des femmes avec de vieilles choses qui non jamais été prouvé, que même le médecin avait beau expliquer, de nos jours encore certaines femmes croient à ces superstitions... D'ailleurs certains passages m'a fait sourire car je me disais : Tiens c'est vrai ma mère me le disait... 'tain c'est pas vrai.

Oui je vais m'arrêter là (Car j'en parlerai pendant des heures). Mais je le conseille grandement ! Une infirmière me disait que toute les infirmières sont tous passé par ce livre... Et j'avoue que ceux qui sont féministe, où dans un milieu médical, qui aime l'histoire, ou veulent des enfants et autres ! Je conseille grandement ce livre !

 

10

Partager cet article

Repost 0
Published by Fauve - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Zazou-38 10/07/2010 12:49



Il s'en est passé des choses depuis les années 1960, heureusement d'ailleurs mais il y a encore à faire dans certains milieu. Bon après-midi, bises :0059: 



Fauve 11/07/2010 15:41



Beaucoup à faire effectivement !


Bon journée à toi aussi Zazou !



Le Territoire de Fauve

Il y a actuellement



Visites totales :

 

 

 

 

Fauve - Photographie - Flickriver