Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 08:30

[LIVRE] Cours, ma jolie de Lisa Unger

 

Année : 2006.

Auteur : Lisa Unger.

Editeur : Club France Loisirs avec l'autorisation des Editions Belfond.

Genre : Thriller.

Titre Original : Beautiful Lies.

Traducteur : Isabelle Maillet.

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

Si Ridley Jones avait dormi dix minutes de plus ce matin-là, si elle avait pris le métro au lieu d'attendre un taxi, elle n'aurait pas sauvé la vie de ce petit garçon. Elle ne serait pas devenue la vedette des chaînes de télévision locales. Elle n'aurait pas reçu cette lettre qui fait basculer ses certitudes et sa vie de journaliste new-yorkaise bohème. Mais le destin en a décidé autrement. Il aura suffi d'une coïncidence et d'un mystérieux paquet pour que son existence confortable se fissure et vire au cauchemar. Ridley plonge alors dans un ballet de faux-semblants, où vérité et mensonges se mêlent inextricablement, où son propre passé paraît suspect, et où toutes les personnes qu'elle aime semblent prêtes à la trahir. C'est le début d'une palpitante course contre la montre, qui fera la lumière sur les épisodes les plus noirs de son histoire familiale.

 

 

Extrait

----------------------------------------------------

Jusqu'à une date récente, il ne s'était pas passé grand-chose dans ma vie. N'en déduisez pas que je suivais tranquillement mon bonhomme de chemin quand l'unique incident dont je vais vous parler a bouleversé mon univers - quoique, à la réflexion, ce ne soit pas trop éloigné de la vérité. À mon avis, pourtant, c'est moins un événement précis qu'une foule de petites décisions qui sont à l'origine de ce drame aux conséquences dévastatrices pour mes proches et pour moi. Des gens sont morts, des destins ont été modifiés, la vérité a fait voler en éclats une façade édifiée avec soin, nous laissant nus comme au premier jour.

Je m'appelle Ridley Jones, et quand toute cette histoire a commencé, j'étais une pigiste de trente-deux ans habitant seule un appartement de l'East Village que je louais depuis mes années d'études à NYU, l'université de New York. Il se trouvait au troisième étage d'un immeuble sans ascenseur situé à l'angle de la 1er Avenue et de la 11e Rue, et dont le rez-de-chaussée abritait une pizzeria appelée le Five Roses. Avec sa porte d'entrée en fer forgé noir, ses couloirs chichement éclairés et ses planchers affaissés, son atmosphère imprégnée d'odeurs d'ail et d'huile d'olive, l'édifice n'était pas dénué de charme. Sans compter que je ne payais que huit cents dollars par mois. Si vous connaissez New York, vous savez que les loyers de cet ordre sont miraculeusement peu élevés, même pour un simple deux-pièces donnant sur une cour où des chiens aboyaient à longueur de journée, même si la seule vue était celle des locataires de l'immeuble d'en face menant une existence parallèle. Mais bon, c'était un endroit agréable et je m'y plaisais bien. J'aurais pu m'offrir mieux et pourtant je restais, juste pour le plaisir de vivre dans un cadre familier à proximité de la meilleure pizzeria de la ville.

 

 

Ma critique

---------------------------------------------------

Wouah c'est un livre ou j'ai halluciné dans le sens que je n'ai pas arrêté de pleurer en le lisant sur les 7 premiers chapitres. Jamais j'aurai cru autant pleurer en lisant un livre, tellement cette histoire m'a fait ré ouvrir d'anciennes plaies. Bref, peut être certains ne le verrons pas comme moi ce livre, mais vous êtes mené tout le long de l'histoire dans une enquête policière palpitante. De rebondissement en rebondissement... S'en est presque insoutenable des fois tellement on veut finir se livre au plus vite pour avoir la vérité. La chose qui m'a surprise dans ce livre, c'est la manière qu'il a été écrit, c'est Ridley qui nous raconte l'histoire, donc à la première personne et chose qui m'a surprise le premier chapitre raconte presque la fin du livre ce qui fait que des le début nous savons qui sait entre guillemets qui lui veut du mal... Mais la fin en est des plus étonnantes car elle demande de ne pas jeter la pierre à ceux qui croyait bien faire dans cette histoire... Bref un régal à la lecture pour ceux qui ont aimé voir le film Gone Baby Bone et pour ceux qui ont est touché indirectement pas l'histoire médiatique de"L'arche de Zoé"

A lire absolument !

 

10

Partager cet article

Repost 0
Published by Fauve - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Le Territoire de Fauve

Il y a actuellement



Visites totales :

 

 

 

 

Fauve - Photographie - Flickriver