Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 08:30

[BD] En chemin elle rencontre... Tome 2 (Collectif)

 

Année : 2011.

Scénariste : Collectif : Tsutsail, Pat Masioni, Marie Moinard, Kkrist Mirror, Johanna, Agnès Bihl, Jacques Ferrandez, Marie-Hélène Loisel, Muriel Salmona, José-Louis Bocquet, Chris Lamquet, Florence Cestac, Gilles Rochier.

Dessinateur : Collectif : Damien Roudeau, Dimitri Piot, Damien Vanders, Laetitia Coryn, Anne Rouvin, Rémi Courgeon, Pat Masioni, Chris Lamquet, Florence Cestac, Jacques Ferrandez, René Follet, Nathalie Ferlut, Johanna, Kkrist Mirror, Catel, Claire Bouilhac, Etienne Davodeau.

Coloriste : Collectif.

Couverture : Etienne Davodeau.

Édition : Des Ronds Dans L'O - Amnesty International

Genre : Art-illustration.

Tome : En Chemin Elle Rencontre (Tome 1 et 2).

 

 

 

Histoire

----------------------------------------------------

De Hassi Messaoud, en Algérie, au Kénya en passant par la France, quelles que soient les générations, les lieux de vie ou les milieux sociaux, les femmes subissent des violences, voient leurs droits bafoués et souffrent souvent en silence. Pourquoi une femme reste-t-elle avec son compagnon alors qu'elle subit des violences ? Quelles solutions peut-elle trouver ? Toutes les femmes ont-elles les mêmes moyens d'accès à l'IVG ? Quel est l'accueil des filles par les garçons en milieu scolaire ? Dans ces pages, des réflexions, des réponses, des bandes dessinées, beaucoup d'humanisme, des dessins, des photos et un cadeau musical avec Viol au vent, une chanson d'Agnès Bihl en téléchargement légal et gratuit.

 

 

[BD] En chemin elle rencontre... Tome 2 (Collectif)

 

Ma critique

-------------------------------------------------

Je ne connaissais pas du tout. C'est sur FB quand j'avais mon compte que j'ai découvert auprès d'une de mes contacts ce collectif et la sortie du Tome 2. Il m'aura fallu un article sur "Ouest France", qui parlait de cette BD pour enfin acheter le Tome 2 !

 

Ce n'ai pas facile de donner une critique face à la lecture de cette BD, sans parler de sa vie personnelle... La sensation que j'ai eu en fermant cette bd est une sorte de libération et des larmes qui coulaient toutes seules sur mes joues... Car, souffrir en silence, le mot est juste, et surtout de savoir qu'on n'a pas était seule dans ce cas... C'est bizarre, certes d'écrire ces mots, "d'être pas seule dans ce cas"... On le souhaiterait à personne, mais les femmes osent enfin parler de choses que bons nombres on gardées en silence et en on souffert...

 

Et j'avoue que j'ai même du mal à continuer à donner une critique... Ce n'ai pas facile pour moi, car dans certaines de ces histoires, je me suis reconnue... Surtout dans l'histoire "Thérapie post traumatique", car c'est ce que j'ai vécu, on m'avait conseillée d'y aller il y a deux ans et il m'aura fallu 1 an avant de prendre la décision et 1 an encore avant de me sentir libérée... Et je pense encore 1 an pour guérir de ces blessures... Car toute ces culpabilités, tous ces "pardon", mis bout à bout on comprend et on en souffre en silence sans osé dire à qui que soit ce qu'on vie... Il faut quelques mois voir des années avant de pouvoir oser enfin parler...

 

C'est pour cela que cette bd m'a marquée, car même dans certaines histoires, j'ai pensé à certaines amies, sur IVG, l'accès difficile de pouvoir accéder à cette opération, le jugement des autres, et le sentiment d'abandon... "La grise vie", sur ce que certaines amies ont connu... "Les maux sans mots", là par contre, cette histoire fait très mal, car je me dis sans l'aide d'amis, je ne serais jamais ou je suis actuellement... C'est vraiment marquant toutes ces histoires... Même en écrivant ces lignes voila les larmes coulent encore... Une autre m'aura marqué "Le chemin de l'emprise" celle ci m'a fait basculer dans mon passé 10 ans en arrière... Car, c'est tellement vrai, ce sentir dévalorisé, soumisse, humilié mais surtout isolée...

 

Cette BD permet de dénoncer par les mots, par les dessins, ce que certaines femmes subissent... Cette BD, ne devrait pas être aussi accès que sur les jeunes mais a tout type de "âge" pour enfin que certains arrêtent avec ces putains de stéréotypes à la noix... Surtout quand on lit "Vindicte Populaire" celle ci m'a fait grincer des dents... Car ces gens qui parlent sans connaitre... Basé sur des stéréotypes de merde ! J'en ai croisée aussi et je peux vous dire cas chaque fois j'ai serré des poings, fermant ma gueule car à quoi bon dire ce que vous pensez, ces gens on leurs propres idées... Et je peux vous dire que malheureusement, il y a en a beaucoup, trop même !

 

Je pourrais continuer à écrire, et écrire mais j'entrerais dans ma vie personnelle... Car du coup, je dois le dire cette bd permet aussi de se sentir libéré et enfin de pouvoir parler... Enfin c'est ce que j'ai ressenti... Il faut des années pour guérir de ces blessures et se reconstruire, des années aussi pour avoir confiance et surtout confiance en à un autre homme... Si souvent on me dit qu'on à la sensation que je me démerde toute seule dans ma vie c'est qu'il y a aussi une raison...

 

Bref, c'est une bd à lire absolument... Qui j'espère libérera certaines femmes, fera prendre conscience à certaines hommes de qu'ils peuvent faire subir... Mais savoir aussi ce qu'il se passe dans les autres pays... Car mine de rien, la claque que j'ai prise est de savoir dans mon pays maternel le Portugal, l'IVG est appliqué juste en cas de viol ou si la santé physique ou psychique de la mère est menacée... Mine de rien, la loi de Simone Veil, a encore du boulot et c'est nous les femmes qui devons faire tout pour faire prendre conscience qu'il est important d'avoir le choix ! Toujours le choix de dire OUI ou NON !

 

10

Partager cet article

Repost 0
Published by Fauve - dans BD - Comics
commenter cet article

commentaires

Grôchat 06/04/2011 20:22



Une maladie guérit, une blessure, jamais...Ca laisse toujours une cicatrice! Mais comme dit TitGweg, on apprend à vivre avec! Il y aurait tant de choses à dire sur le sujet... J'dirais que la
frustration (et les violences qui s'ensuivent) nait avec l'idée même de "possession" (... et Dieu sait que ce terme fleurit malheureusement en ce moment!). Si on se dit que l'on ne "possède"
rien ni personne, alors on peut véritablement commencer à vivre pleinement!


C'était la pensée du soir, bonsoir! ^^



Fauve 06/04/2011 23:13



Bah merci les gars vous remontez bien le moral là et me donner que tu possitif...


Je sais pas pour la possession, de toute manière ce genre de choses c'est tellement plus complexe...



Titgweg 06/04/2011 10:40



Je suis pas une femme,mais je suis avec toi quand même,'Tite Fauve!!!


Je ne connais pas ta vie,la mienne m'a prouvé qu'on ne gueris jamais,par contre,on vit avec,mais le principal,c'est de continuer a chercher bonheur!!!


Belle decouverte,je vais bouquiner,du coup!!


Merci,'tite Fauve,et bisouille!! ^3^



Fauve 06/04/2011 17:13



Merci à toi Titgweg ^o^


Effectivement on vit avec, on peut guérir quelques blessures mais elles mettront du temps...



Le Territoire de Fauve

Il y a actuellement



Visites totales :

 

 

 

 

Fauve - Photographie - Flickriver